Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 15:39
Après un galop d'essai   d'actualités dessinées pour le quotidien Le Soir, l'équipe belge  des Coiffeurs pour dames publie un trimestriel de 42 cm et seize pages vendu 10 euros.   Ces champions de la presse graphique mêlent  dessins politico-satiriques, récits graphiques, bandes dessinées et points de vue journalistiques.
Olivier Van Vaerenbergh, ex-rédacteur en chef du Journal de Spirou  : . « Notre objectif est de traiter l’actualité par le dessin et la narration propre à la bande dessinée. Nous espérons que la presse graphique devienne un outil à part entière, au même titre que la presse écrite, radiophonique ou audiovisuelle. L’atout de la presse graphique est la lisibilité et le didactisme. Certaines informations sont plus accessibles et plus compréhensibles pour le public à travers le dessin. Les longs textes sur des sujets compliqués dans les quotidiens dégoûtent certains lecteurs ! Un autre atout : l’humour, il autorise plus de subjectivité que dans la presse classique. »

 
Repost 0
Published by Association Médias - dans Education à l'image fixe
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 06:10
Un nouveau dossier de Décryptages (INA/Clemi) sur le thème de l'immigration à la télévision.

Rappel : "Cette rubrique réalisée par le CLEMI en partenariat avec l’INA vise à proposer une lecture et une interprétation d’archives télévisuelles. Les sélections font écho à l’actualité du moment, invitent à réfléchir à l’évolution d’un genre ou renvoient à l’anniversaire d’un événement majeur."
Repost 0
Published by Association Médias - dans Education à la télévision
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 05:51
Une nouvelle écriture lié à la rivalité web / tv. A lire sur Télérama.fr.
Repost 0
Published by Association Médias - dans Education aux médias
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 17:44

Tout, vous saurez tout sur le rapport !

Le rapport Fourgous
L'analyse du Café pédagogique
Les 70 mesures
 

Priorité 1 - Connecter et équiper les écoles au numérique

M1• Connecter en haut débit 100% des établissements scolaires pour 2012, puis en très haut débit.

M2• Généraliser à 100% des établissements scolaires les tableaux numériques interactifs associés à un ordinateur et à un logiciel de création de séquences pédagogiques multimédias.

M3• Poursuivre, sur l’exemple des projets pour les classes rurales, l’équipement du premier degré de systèmes interactifs de base (système de projection, dispositifs et tableaux numériques, boîtiers de réponse, visualiseur, classe nomade).

 

Priorité 2 - Former les enseignants et les cadres pour transformer les pratiques

M4• Introduire une épreuve mesurant les connaissances et les savoir-faire des candidats, dans le domaine des technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (Tice), à chaque concours de recrutement des personnels : C2i (Certificat informatique et internet) ou attestations de formation (Validation des Acquis de l’Expérience, VAE…).

 

Former, accompagner les enseignants

M5• Inclure dans la formation initiale des enseignants la maîtrise technique et pédagogique des supports numériques (conventions universités-rectorats).

M6• Affecter 20 % des crédits formation de l’Éducation nationale pour former à l’utilisation des outils et aux fonctionnalités du numérique, avec une priorité sur les nouveaux enseignants et les cadres.

M7• Former, avant la fin 2010, par une université d’été « Campus Éducation numérique », sur la base des stratégies académiques et sur un engagement volontaire des participants, 6 000 « ambassadeurs du numérique » à doter d’un ordinateur professionnel équipé. Compléter ce dispositif par des parcours individualisés en ligne ouverts à tous dont l’ESEN (école supérieure de l’Éducation nationale), le CNED (Centre national d’enseignement à distance) et le réseau SCÉRÉN des Centres de documentation pédagogique seront les relais.

Un suivi sera mis en place avec des modules de formation à distance et un accompagnement en ligne, pour décliner cette formation tout au long de l’année scolaire (plateforme spécialisée « Practicedu »).

M8• Mieux accompagner au plus près du terrain et reconnaître l’implication des personnels investis par :

1) la création dans chaque circonscription, collège et lycée, d’une fonction, attribuée à un personnel de l’établissement, de « chargé de mission au développement des services numériques », conseiller du chef d’établissement ou de l’inspecteur (création, décharge horaire ou rémunération forfaitaire variable en fonction de la taille de la structure et des usages) ;

2) la formation des « personnes ressource TNE » (technologies numériques pour l’enseignement), pour lesquelles il est urgent de définir un statut et une rémunération spécifiques. Ces référents TNE sont des enseignants suffisamment à l’aise avec les problématiques d’intégration du numérique au sein des pratiques pédagogiques pour en faire profiter leurs collègues moins avancés, dans une formation de pair à pair. Ces « personnes ressource TNE » bénéficient de modules de formation à distance et d’un accompagnement en ligne (plateforme spécialisée « Practicedu »).

 

Former, accompagner les cadres

M9• Mettre en place un plan de formation « Tice » des inspecteurs et des personnels de direction, des cadres administratifs de l’Éducation nationale et des collectivités pour améliorer la connaissance des enjeux du numérique et le pilotage des outils, et pour articuler les services numériques de l’administration et du pédagogique.

Créer et développer des plateformes de formation en ligne et en faciliter l’accès

M10• Créer une plateforme de mutualisation pour la communauté des personnes formées afin de développer les usages par le web éducation 2.0.

M11• Créer un site d’aide en ligne national « Aidotice » pour tous les enseignants, animé par un réseau professionnel de tuteurs à distance et un accompagnement en ligne (plateforme spécialisée « Practicedu »).

M12• Accompagner les communautés d’enseignants déjà existantes sur le web pour développer les échanges entre pairs.

M13• Permettre aux personnels formés d’accéder aux services numériques par le remboursement d’une partie de l’abonnement des accès Internet à partir du domicile.

 

Priorité 3 - Faciliter l’utilisation des ressources numériques. Créer de nouveaux supports interactifs et des manuels numériques innovants.

Faciliter l’utilisation des ressources numériques

M14• Créer en urgence, dans le système juridique du droit d’auteur, une exception pédagogique facilitatrice et durable.

M15• Abaisser le taux de TVA à 5,5% pour le numérique pédagogique.

M16• Mettre en place un « chéquier ressources numériques » pour les établissements scolaires, afin de susciter et dynamiser l’achat de ressources numériques pédagogiques.

M17• Créer un Observatoire national des ressources numériques pour simplifier, organiser et rendre visible l’offre publique et privée.

Créer de nouveaux supports interactifs et des manuels numériques innovants

M18• Numériser rapidement un panel de livres validé pour constituer une bibliothèque numérique d’incontournables.

M19• Rendre obligatoire, pour 2011, la publication bimédia de chaque ouvrage pédagogique et éducatif, avec une version imprimée et des services numériques interactifs, pour généraliser le recours systématique aux deux supports.

M20• Disposer, pour la rentrée 2012, de l’ensemble des manuels numériques pour modifier les pratiques pédagogiques, et à utiliser en complémentarité de la richesse des ressources créées par l’Éducation nationale ; concevoir des manuels numériques interactifs mieux adaptés aux apprentissages des élèves et aux besoins des parents pour accompagner la scolarité de leur enfant.

M21•Favoriser l’intégration des jeux sérieux dans les apprentissages.

M22• Mettre en place un fonds de développement et investir massivement dans la production de nouvelles ressources (éditeurs privés, CNED, réseau Scérén...).

M23• Favoriser le développement de ressources « libres » et la mise à disposition de ressources non payantes.

 

Priorité 4 - Développer les espaces numériques de travail (ENT)

M24• Poursuivre le déploiement des ENT, formidable levier de progrès, en collaboration avec les collectivités.

M25• Créer une véritable démarche « zéro papier inutile » et une réflexion sur l’impact écologique du fonctionnement de l’établissement scolaire.

M26• Rendre obligatoire, dès la rentrée 2010, pour chaque établissement scolaire la mise en place d’un service numérique minimum par la création d’un espace partagé de communication (site, wiki, blog…) et, pour les collèges et les lycées, la mise en place du cahier de textes, des services de vie scolaire et des notes en ligne.

M27• Développer un ENT spécifique pour le premier degré aux fonctionnalités adaptées, en particulier cahier de textes, et de liaison, pour la relation école-familles.

 

Priorité 5 - Généraliser les équipements pour l’apprentissage des langues et des sciences expérimentales

M28• Généraliser la baladodiffusion et la visioconférence pour favoriser la pratique orale des langues en cohérence avec les objectifs du Socle commun, du brevet informatique et internet (B2i) et du cadre européen commun de référence des langues (CECRL).

M29• Encourager le développement des outils et supports numériques dans les sciences expérimentales et développer les équipements de l’ExAO (expérimentation assistée par ordinateur), pour l’orientation vers les métiers scientifiques et techniques et préparer aux métiers du futur.

M30• Réaliser un vaste partenariat avec la Cité des sciences.

 

Priorité 6 - Préparer aux métiers de demain en développant la culture de l’informatique et des outils numériques

M31• Mettre en place dans le primaire des postes de travail « luditic » pour un apprentissage ludique du clavier afin de favoriser la prise en main des outils numériques par les plus jeunes (grande section de maternelle-cours préparatoire, cycle 2).

M32• Impliquer davantage les élèves de collège et de lycée dans la compréhension de l’environnement informatique par la création de modules facultatifs et progressifs « informatique et société du numérique », pour découvrir et se former aux enjeux du numérique, mieux connaître l’informatique et mieux utiliser les outils.

M33• Favoriser les parcours de formation en ligne, collaboratifs et participatifs, utilisables par tous les élèves, pour s’approprier de nouveaux usages et modifier leur façon de se former.

M34• Créer un module numérique de formation-socialisation à destination des élèves décrocheurs ou en « sortie de l’école » pour les préparer aux métiers de demain.

M35• Réaliser un vaste partenariat national avec la Cité des métiers.

 

Priorité 7 - Développer la créativité, la confiance en soi et l’autonomie par les outils numériques

M36• Équiper, sur appel à projets, les écoles et les collèges de matériel audio et vidéo pour une utilisation motivante, valorisant l’ensemble du travail scolaire et créer un environnement pédagogique générateur de confiance en soi et d’autonomie pour les jeunes.

Dans les écoles

M37• Réaliser, dans les écoles, des espaces de création graphique et audiovisuelle par le numérique (Créatice) avec un équipement adapté (ordinateurs, logiciels, appareils photo numériques et caméscopes).

Dans les collèges

M38• Développer des usages « Créatice » en installant dans les salles de musique et d’arts plastiques un poste de travail équipé de logiciels spécialisés.

M39• Mettre en place dans les collèges et lycées des espaces « ouverts » avec des ordinateurs fixes en libre accès pour favoriser l’autonomie des élèves.

 

Priorité 8 - Éduquer au numérique pour responsabiliser les élèves et les adultes face aux enjeux de la société numérique

M40• Renforcer la formation citoyenne aux médias numériques dans le B2i (Brevet informatique et internet), C2i (Certificat informatique et internet) et dans le C2i2e (Certificat informatique et internet de niveau 2 « enseignement »).

M41• Développer l’éducation aux médias numériques par la création de kiosques d’accès à la presse numérique dans les centres de documentation et d’information (CDI) en lycée et faire évoluer les CDI (centres de documentation et d’information) des collèges et des lycées vers des ECDI (espaces de culture, de documentation et d’information) avec des accès numériques « ouverts » favorisant les pratiques collaboratives.

M42• Créer pour chaque élève un « parcours de culture de l’information et de formation à l’information » (PaCIFI) pour favoriser son entrée vers le supérieur.

M43• Créer dans chaque lycée un espace numérique de communication, réseau social de co-éducation et d’aide de pair à pair pour les lycéens.

M44• Favoriser les pratiques participatives et de communication pour les délégués lycéens en créant dans chaque lycée un espace connecté, équipé d’un poste de travail informatique spécifique « vie lycéenne » et en équipant chaque président de conseil de la vie lycéenne (CVL) d’un ordinateur portable.

M45• Former, et valoriser par une certification, des jeunes volontaires pour aider au développement de l’éducation numérique populaire et encadrer des publics dans des écoles ou des espaces publics numériques.

M46• Former les familles et les élus via les jeunes, les ENT et l’e-Learning et créer l’accès aux services numériques pour tous mettant en place un réseau de points d’accès publics dans les structures scolaires (projets spécifiques ou cyberbases de la CDC, Caisse des dépôts et consignations...).

 

Priorité 9 - Prolonger le temps de l’école par le numérique et favoriser l’égalité des chances et la réussite scolaire

M47• Créer des points de consultation ou des bornes interactives dans les collèges et les lycées pour permettre à tous les élèves d’utiliser les matériels numériques et d’avoir accès aux services numériques pédagogiques, en particulier à l’ENT et à la vie scolaire.

M48• Connecter les internats pour favoriser une égalité des pratiques par l’internet pour tous.

M49• Faciliter au domicile l’accès aux services en ligne de soutien et d’accompagnement scolaire (privé et public) par une exonération fiscale.

M50• Labelliser les services de soutien et d’aide en ligne pour aider les familles dans leur choix.

M51• Mettre en place un plan « ordinateur personnel » pour les lycéens, financé par des prêts à taux zéro, avec une aide particulière aux élèves boursiers.

M52• Mettre en place une réflexion sur l’accès forfait jeune « collégien et lycéen » pour l’Internet sur une deuxième ligne d’abonnement au domicile.

 

Priorité 10 - Renforcer l’autonomie des établissements scolaires pour développer les services numériques et l’éco-citoyenneté

M53• Poursuivre et intensifier la formation des chefs d’établissement (en particulier les entrants dans le métier) au management et à la conduite du changement, au pilotage du projet numérique et au leadership pédagogique.

M54• Créer et mettre en place un guide méthodologique des Tice (technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement) actualisable et personnalisable ligne.

M55• Créer une labellisation « éducation numérique » des établissements scolaires (circonscriptions, collèges, lycées) témoignant de leur niveau d’implication dans les dispositifs et projets Tice et dans leur mise en oeuvre, permettant de valoriser les réalisations pertinentes et transférables et leur degré d’exigence dans le « zéro papier inutile ».

M56• Mettre en place une chaîne numérique de dématérialisation des documents par un équipement spécifique et par l’espace numérique de travail (ENT).

 

Priorité 11 - Mieux piloter le développement du numérique à l’école

M57• Créer une structure nationale d’impulsion, légère et opérationnelle, instance de pilotage et de coordination, bureau ou agence nationale mixte collectivités, État et partenaires publics et privés pour l’Accompagnement au Développement du Numérique dans l’Éducation (ADNE) qui se décline sur le territoire par 5 bureaux régionaux.

Missionner l’ADNE pour :

M58• Créer un observatoire de l’équipement et des pratiques numériques pédagogiques dans les établissements.

M59• Impulser, développer et mettre en oeuvre le numérique pédagogique, aider les collectivités locales et accompagner la recherche-développement.

M60• Concevoir et mettre en place un plan national d’orientation avec des propositions d’usages et des recommandations de configuration matérielle.

M61• Aider à renforcer la place du numérique dans les programmes scolaires et à mettre en place des épreuves numériques dans les examens.

M62• Créer un label « éducation numérique » pour les collectivités et les partenaires privés témoignant de leur niveau d’implication dans les dispositifs et projets Tice et dans leur mise en oeuvre.

M63• Créer un centre de recherche en ingénierie pédagogique (en lien avec une pépinière d’entreprises et des laboratoires de recherche).

 

Structurer le marché

M 64• Donner une incitation fiscale en crédit impôt recherche dans le secteur innovant des entreprises de service Tice.

M65• Créer un fonds de capital risque Tice pour accompagner un marché de services (ingénierie pédagogique, formation, accompagnement, maintenance, ressources et logiciels numériques…).

Exporter le savoir-faire français

M66• Créer un curriculum européen, un passeport numérique (l’équivalent d’une certification de type CECRL, TOEIC… pour valider les savoirs, les apprentissages et la maîtrise des outils).

M67• Favoriser une certification européenne pour le numérique par une application en ligne permettant de se tester, de se positionner et de valider ses compétences.

 

Priorité 12 - Médiatiser les enjeux du numérique en valorisant le travail des enseignants

M68• Lancer une grande campagne de presse et créer une manifestation, un « train de l’école numérique », circulant sur l’ensemble du territoire, pour démontrer l’apport des outils numériques dans le traitement de l’égalité des chances et en faveur de la réussite scolaire.

M69• Signer une convention de labellisation et de partenariat entre l’État et les organismes, associations et structures qui participent activement à la diffusion des usages pédagogiques par le numérique.

M70• Signer une charte d’engagement de l’État avec des partenaires locaux sur le développement du numérique.



Repost 0
Published by Association Médias - dans Education aux médias
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 06:46
Les soutiens se multiplient au localier humilié par Xavier Bertrand au cours d'une émission télévisée et Le Monde fait un point sur les rapports entre politiques et journalistes dans les  régions.
Repost 0
Published by Association Médias - dans Coups de gueule
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 05:40
"L'Effet Dynamo est une campagne radio de 210 programmes qui seront émises en Allemagne, Autriche, Espagne, France, Hongrie, Irlande et Italie par 300 stations de radio sur les sujets suivants: changement climatique, alimentation et agriculture, maison verte, chauffage et refroidissement, électricité verte, usages finaux de l'électricité, recyclage et réutilisation, mobilité intelligente, véhicules intelligents et sociétés vertes" .
Un certain nombre de radios-associatives de Rhône-Alpes participent  à ce projet et diffusent les 30 émissions de 30'.
Repost 0
Published by Association Médias - dans Education à la radio
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 05:29

L'article "La télévision au pilori de la caricature 1950-2000", par Hélène Duccini,  MédiaMorphoses n°20, mai 2007, p. 129-132 est désormais en ligne.

Repost 0
Published by Association Médias - dans Publications
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 17:25

Premiers résultats de l'étude sociologique : « Comprendre le comportement des enfants et des adolescents sur Internet »

À l'occasion du Safer Internet Day, une journée pour une utilisation plus sûre et plus responsable d'Internet organisée par la Commission européenne, l'association d'éducation aux médias Fréquence écoles dévoile les premiers points forts de l'enquête financée par la Fondation pour l'Enfance.

 

 

Des jeunes avertis des graves menaces, mais peu sensibilisés aux dangers quotidiens
Premier constat : 85,9% des jeunes pensent qu'il existe des dangers sur Internet. Pourtant, il y a un fort contraste entre les représentations qu'ils ont des risques et la réalité éprouvée.
Ainsi, 44,9% citent comme danger n°1 la mauvaise rencontre, mais lorsqu'ils sont interrogés sur leurs propres mauvaises expériences, ils évoquent à 47% les images choquantes qu'elles soient pornographiques ou violentes, puis à 36,4% les virus et le piratage.

Au sujet des données personnelles, quatre jeunes sur cinq affirment avoir déjà laissé des informations les concernant. Les mentions les plus identifiantes sont le nom de famille (46,3% du panel) et le numéro de téléphone (18,8%). Mais est-il possible de créer un compte Facebook sans laisser son nom ? Peut-on commander sur un site d’achat en ligne sans laisser son adresse de livraison ou un numéro de téléphone en cas de problème ? La question des données personnelles ne peut pas se réduire à leur simple communication, mais davantage à leur confidentialité.


Des relais de prévention actifs mais un manque de compétences

Une écrasante majorité de jeunes (93,1%) dit avoir été informée sur les risques du web. La mère est la première source de sensibilisation aux risques (64,5%), devant la télévision (62,7%), le père (55,4%) et enfin les journaux ou les livres (40%). Pourtant, même avertis, les jeunes sont nombreux à avoir vécu une expérience fâcheuse ou désagréable sur Internet : 2 élèves scolarisés en primaire sur 3 et plus de 80% au collège et au lycée.
Mis en parallèle, ces chiffres soulèvent la question de l'acquisition de compétences. Pour que les jeunes se préservent efficacement, encore faut-il qu’ils connaissent l’outil, ses possibilités et ses limites. Les actions de prévention ne doivent-elles pas désormais proposer des mises en situation par l’analyse de cas concrets plutôt qu'alerter les jeunes uniquement sur des dangers tout à fait exceptionnels ?


Une enquête de fond sur l'usage d'Internet par les jeunes

Fin 2008, Fréquence écoles, association d'éducation aux médias lyonnaise, a été retenue comme lauréate d'un appel à projet de la Fondation pour l'Enfance pour mener une enquête sociologique : « Comprendre le comportement des enfants et des adolescents sur Internet pour les protéger des dangers ». Ce projet est soutenu par la Délégation Interministérielle à la Famille et Mitsubishi Electric Europe.
Il ne s'agit pas d'un sondage mais d'une véritable étude sociologique ayant fait l'objet d'une année de travail de deux sociologues des médias, docteures en Sciences de l'Information et de la Communication.
Cette enquête de fond s'est déroulée en deux temps : une série de 50 entretiens individuels avec des jeunes et leurs parents à leurs domiciles, puis la passation d'un questionnaire auprès de 1000 élèves, du primaire au lycée, sur leurs usages d'Internet.

Les résultats finaux de l'étude seront publiés par l'association Fréquence écoles au mois de mars.

 

Repost 0
Published by Association Médias - dans Education à internet
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 07:21

 

Une étude de the Pew Internet and American Life Project montre que :

-      les adolescents américains abandonnent les blogs  (seulement 14% des adolescents déclarent avoir blogué en 2009, alors qu'ils étaient 28% en 2006 ; on passe de 76% d'adolescents qui disent s'être contentés de poster des commentaires sur des blogs en 2006 à 52% en 2009) …


-
     
… au profit des réseaux sociaux : 73% d'entre eux appartiennent à une communauté en ligne mais ils n’envoient plus systématiquement des messages quotidiens à leurs amis sur les réseaux sociaux ;

-      ils sont de gros utilisateurs de la plupart des applications en ligne à l'exception de Twitter (seulement 8% des internautes âgé de 12 à 17 ans ont indiqué qu'ils avaient utilisé Twitter, tandis que les deux tiers se servent du téléphone portable pour communiquer).


-
     
En conséquence  l’âge moyen des blogueurs s’élève; une personne majeure sur dix nourrit un blog ;

-      MySpace, tourné vers la musique, attire les plus jeunes alors que Facebook est plus populaire auprès d'un public plus âgé ;

-      les jeunes adultes sont les plus forts utilisateurs de Twitter : un tiers des personnes de 18 à 29 ans postent ou lisent des "tweets".

Repost 0
Published by Association Médias - dans Education à internet
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 07:09

A l'occasion du mois de l'Internet sans crainte, un jeu en ligne d'un genre inédit, 2025 ex machina, thriller interactif destiné à sensibiliser les 12-16 ans aux bons usages de l'Internet, est disponible sur le site d'Internet sans crainte, un programme financé par l'Union européenne pour sensibiliser les jeunes aux enjeux du Web.

Réalisé par l'éditeur Tralalère, ce jeu se découpe en six épisodes correspondant à un usage particulier du Net (réseaux sociaux, Internet mobile et Bluetooth, jeu vidéo, blogs, tchat et forums) ; ils seront progressivement mis en ligne d'ici à l'automne 2010

Le premier, intitulé « Fred, le Chat démoniaque », traite du sujet de la gestion de son image personnelle sur le Net, à travers l’exemple d’une publication sur un réseau social AmidAmi.net : « Ce réseau social fictif reprend tous les codes de Facebook, avec son système d'amis, de groupes, les pages de profil... Le but n'est pas de dénoncer Facebook, mais seulement de faire réfléchir les ados sur la portée de ce qu'ils y publient ».


La CNIL a de son côté  lancé un site intitulé « Je publie, je réfléchis »  pour sensibiliser les jeunes à la gestion de leurs données personnelles :

 

Repost 0
Published by Association Médias - dans Education à internet
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Association Médias
  • : Informations et pistes pédagogiques autour de l'éducation aux médias et à l'information (photo de presse, dessin de presse, circuit de l'information, magazines scolaires, réseaux sociaux, etc.)
  • Contact

Recherche